Malbouffe : on vous dit tout sur la junk food

En raison du rythme effréné du quotidien, la majorité des gens s’habitue à la consommation d’aliment pas très sain dont les conséquences sont connues comme néfastes pour la santé et le bien-être.

Mais, malgré cela, les junk food ou malbouffe prennent de plus en plus de place sur le marché et nombreux sont ceux qui en deviennent addicts.

Dans cet article, on vous dit tout sur la junk food, qu’est-ce que c’est, pourquoi les éviter autant que possible et comment s’en passer.

Junk food ou malbouffe, c’est quoi ?

Le terme malbouffe, junk food en anglais, sont utilisés pour catégoriser les types d’aliments qui n’apportent rien de bon à l’organisme.

Ce sont les nourritures qui présentent une très faible valeur nutritionnelle, notamment en micronutriment (les vitamines, les fibres, les minéraux, etc.). Mais avec une très forte présence de graisse, de sucre et/ou de sel.

À cela s’ajoute la méthode de préparation, l’usage des produits additifs, comme les exhausteurs de goûts, les arômes, les conservateurs, les stabilisants, etc.

Des produits souvent chimiques qui permettent de conserver, d’amplifier la saveur et le parfum pour titiller nos papilles gustatives.

Quels sont les types d’aliment concernés ?

Généralement, on retrouve ce type d’aliment dans les restaurants rapides. Les pizzas, les burgers, les frites, les kebabs et tacos sont parmi les plus représentatifs des junk food, sans oublier les boissons Soda qui les accompagnent. Mais la liste est encore plus longue.

En fait, les malbouffes sont présentes un peu partout sur le marché. C’est le cas de nombreux produits alimentaires industriels, qu’ils soient salés ou sucrés : biscuit, chips, bonbons, cheesecakes, gâteaux, chocolat, etc.

Il y a aussi les boissons gazeuses du type Soda, les jus de fruit industriels qui contiennent des ingrédients conservateurs et des arômes, les boissons énergisantes riches en sucre rapide.

Qu’est-ce qui fait que ces types d’aliments nuisent à la santé ?

Notre corps a besoin d’une bonne alimentation saine, riche en nutriments essentiels pour rester en forme. Les junk food ne sont pas de cette catégorie. Ces aliments sont juste très caloriques, c’est-à-dire, riches en macronutriments (glucides, lipides et protéine), mais avec une très faible valeur en micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, etc.).

Ces derniers sont pourtant indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

La consommation fréquente et régulière de junk food a donc un impact conséquent sur l’équilibre nutritionnel. En apportant trop de calories à notre organisme, cela va provoquer une prise de poids. Les junk food sont d’ailleurs l’une des causes majeures de l’obésité.

Mais les conséquences sur le corps ne se limitent pas à la prise de masse graisseuse, la malbouffe engendre également la déficience en micronutriment qui est pourtant nécessaires aux diverses réactions métaboliques du corps.

Cette déficience peut se manifester, par exemple, par la fatigue, la difficulté de s’endormir, des palpitations, des problèmes de digestion, etc.

Des ingrédients pas très bons pour la santé

Outre ces points mentionnés, il y a aussi les matières premières utilisées qui, dans la majorité des cas, sont d’origine industrielle. Voici quelques-uns de ces ingrédients les plus utilisés dans la production de la malbouffe.

Le sucre

Si l’OMS recommande une consommation journalière de 25 g par jour de sucre, une étude a démontré que nous consommons 100 g par jour d’une manière indirecte.

Ce qui est évident puisque, rien que dans les junk food, le sucre est très présent, que ce soit dans les sauces ou dans les vinaigrettes.

En effet, le sucre, ce n’est pas juste le saccharose qu’on consomme avec du café, il y en a plusieurs. Comme le fructose, en grande quantité dans le sirop de maïs, très utilisé dans la fabrication de soda et des boissons énergisantes. Une forte consommation de sucre favorise le diabète et les maladies cardio-vasculaires.

Les graisses

Ces deux types de graisse sont très sollicités dans les restaurations rapides pour accroître la durée de conservation des repas. Pourtant, le gras trans entraîne une diminution des HDL (lipoprotéine haute densité) tout favorisant la production des LDL (lipoprotéine basse densité).

Autrement dit, une consommation importante de mauvaises graisses va entraîner une augmentation du mauvais cholestérol.

Sel de fonte

Dans les fromages fondus, les sels de fonte sont utilisés pour rendre le fromage plus crémeux. Consommé à petite dose, il est sans danger. Mais un excès de ce produit chimique peut provoquer des troubles d’assimilation des sels minéraux.

L’impact sur la santé n’est pas très bon : troubles cardiaques et respiratoires, dépôt de calcaire dans les reins, etc. 

Les produits chimiques

Si, à première vue, les éléments qui composent ces repas rapides sont des ingrédients simples : pain, viande hachée, pomme de terre, etc. Derrière cette image, une multitude de produits chimiques afin d’augmenter la durée de conservation et d’augmenter la saveur.

En voici quelques-uns :

  • Le propylène glycol : utiliser pour stabiliser l’humidité et empêcher de se dessécher
  • Le sulfate d’ammonium, qui est ajouté dans les engrais commerciaux, mais aussi pour améliorer la pâte boulangère.
  • Le bromate de potassium sert à raffermir le pain. Mal dosé, cette substance peut endommager le système nerveux.
  • Le nitrite de sodium, très sollicité dans l’industrie alimentaire du fait de sa capacité de conservation. Il est considéré comme potentiellement cancérigène en raison de la production des nitrosamines après la digestion.

Comment se passer des malbouffes ?

Si la malbouffe ne permet pas de bénéficier des innombrables bienfaits des micronutriments sur la santé, cela ne veut pas dire qu’il faut arrêter d’en consommer.

Mais plutôt de limiter sa consommation pour ne pas avoir à subir les conséquences néfastes que cela pourrait générer.

Contrôler son environnement alimentaire

La meilleure solution dans ce cas de figure est, dans un premier temps, de changer la façon de se nourrir. Le rythme du quotidien ne va pas changer, il nous appartient de nous y adapter. De ce fait, il est capital d’avoir la mainmise sur notre environnement alimentaire, c’est-à-dire contrôler ce que l’on mange.

Acheter des nourritures saines

Pour bénéficier d’une alimentation saine, privilégier les aliments non transformés, tels que les fruits, les légumes, les viandes maigres, des œufs, du lait et les céréales complètes.

La tentation peut être forte. De l’autodiscipline sera donc de rigueur, car où que vous alliez, il y aura de forte de chance d’y trouver des friandises.

Vérifier les étiquettes des produits

Sur les étiquettes sont généralement mentionnées les ingrédients qui le composent. Ce qui va permettre de les vérifier pour identifier les composants nocifs lors des courses. Comme certains colorants, certains additifs (sulfites, nitrites, arômes, glutamates, etc.).

Boire beaucoup d’eau

L’eau est un élément indispensable pour notre corps. Ce dernier est d’ailleurs composé à 60 % d’eau. Si les spécialistes recommandent d’en boire en moyenne 1.5 litre par jour, c’est parce qu’en une journée, notre corps en élimine beaucoup par nos sueurs et nos urines. 

L’eau est aussi un excellent régulateur de la faim, c’est scientifiquement prouvé. Le fait de boire quelques grands verres d’eau favorise le sentiment de satiété. Ce qui va aider à éviter la malbouffe.

De plus, l’eau est également un excellent moyen pour équilibrer le niveau de sucre présent dans le sang. Une accumulation de glucose peut entraîner plusieurs problèmes à long terme.

Comme des maladies cardiaques, une insuffisance rénale, des troubles de la vision et des problèmes de cicatrisation.

Vous l’aurez compris, la consommation de malbouffe n’est pas très bonne pour notre santé. Même si notre quotidien ne nous permet pas tout le temps de manger correctement et sainement, la malbouffe ne doit pas être une alternative sur le long terme.

Luna

Leave a comment:


Les vêtements et enveloppements minceur

Ceinture abdominale : Guide d’achat et comparatif Une culotte gainante pour un ventre plus plat Le soutien-gorge amincissant Débardeur minceur + crème anti-cellulite : le combo gagnant Kit Fango : Wrap Minceur à l’argile pour femme Le Body Shaper : Wrap minceur pour homme Corset minceur : le vêtement minceur idéal pour une silhouette plus fine

Faites du renforcement musculaire avec le toning

Acheter un Cerceau Hula Hoop : Guide d’achat et exercices Trampoline d’intérieur et d’extérieur : le guide d’achat complet Notre avis sur les meilleures plateformes vibrantes et oscillantes Rouleau de massage en mousse : comment bien le choisir ?

Les accessoires de fitness et de musculation

Acheter un masseur anti-cellulite efficace : lequel choisir ? Gant Fitness : Protégez vos mains avec des gants de fitness Tapis de sol : lequel acheter ? Corde à sauter pour maigrir : le guide d’achat Quelle ceinture abdominale choisir ?

Pratiquer facilement le cardio training

Où acheter un tapis de course pas cher ? Rameur pas cher : guide d’achat et comparatif Acheter un stepper pas cher : lequel choisir ? Les meilleures planches de step aérobic pour travailler ses muscles fessiers Comparatif des meilleurs vélos spinning Les meilleurs vélos d’appartement pas cher Quels sont les meilleurs vélos elliptiques ?
L’impact des corsets orthopédiques lombaires sur la posture et la santé vertébrale
Combiner efficacement la perte de ventre et les produits pharmaceutiques : Conseils et recommandations
Whey protéine pour maigrir : pourquoi, quand et comment ?
Maigrir du ventre après 40 ans : Conseils adaptés à l’âge